RENCONTRE AVEC CAROLE COGNARD ET STÉPHANIE MAICHE (PARKINGS SAEMES)

Si l’on vous dit Saemes cela ne vous dit peut-être rien. Maintenant si l’on vous dit 2e opérateur de stationnement à Paris et 1er opérateur de stationnement en France certifié Iso 9001 et Iso 14001 management environnemental, cela vous parle déjà peut-être un peu plus. Cette société mixte créée en 1979, fait partie de la vie de nombreux Français et naturellement de nombreux Parisiens. Nous avons eu le plaisir de rencontrer Carole Cognard, Responsable commerciale de la société et Stéphanie Maiche, Chargée de clientèle qui nous en disent plus sur le fonctionnement de Saemes, une société pas tout à fait comme les autres.

Carole, quelles sont les spécificités d’une société d’économie mixte ?

En France, une société d’économie mixte est une société dont le capital est majoritairement détenu par une ou plusieurs personnes publiques (c’est-à-dire l’État, une Collectivité territoriale, ou tout autre Établissement public). En ce qui nous concerne la Ville de Paris est l’actionnaire majoritaire. Cela implique la présence de 4 représentants de la Ville de Paris au sein du Conseil d’administration. Pour autant, les appels d’offres sont soumis à des règles d’attribution des plus strictes.

Quelle est la répartition de l’actionnariat de Saemes ?

Comme je vous le disais, la Ville de Paris est aujourd’hui l’actionnaire majoritaire, ce à quoi nous sommes très attachés, mais nous ne pouvons pas présager de ce qui sera décidé au delà de 2020 après les élections. C’est à l’aune de ce genre de décision que nous, les représentants du personnel, devons rester vigilants afin de s’assurer de la pérennité des emplois, du bon accompagnement de nos collègues pour s’adapter aux nouveaux métiers autour du digital et de l’automatisation des systèmes et du développement de notre activité autour du projet « Grand Paris ».

saemes voiture répartition actionnariat

Quelle est la vocation de la Saemes ?

Carole : Sa vocation est triple, tout d’abord l’exploitation des parkings en concession ou affermage (parkings publics ou résidentiels), la conception et la modernisation de parkings et enfin la partie conseil pour l’étude de stationnement. Il faut savoir que la Saemes gère 90 parkings dont 8 situés en Île-de-France, ce qui représente 27 400 places au total et 2.1 millions de clients horaires.

Quel est votre rôle au sein de la Saemes ?

Carole : Je suis responsable des offres commerciales et de la tarification des parcs. Je suis également en charge des devis aux entreprises et de la révision des tarifs de nos parcs. Et enfin, je suis déléguée syndicale depuis novembre 2017.

Stéphanie : En ce qui me concerne, je suis chargée de clientèle au service relation clients, je travaille avec une équipe de 5 personnes. Nous sommes en charge de la gestion de places des parkings résidentiels Saemes sur Paris. Nous communiquons depuis quelques années essentiellement par mail et par téléphone. Nous recevons les clients à leur demande.

Comment avez-vous rejoint la CFTC ?

Carole : J’ai rejoint la CFTC en 2005. Je souhaitais proposer mon aide au comité d’entreprise pour organiser des évènements et puis, au fil du temps je me suis intéressée à la gestion du CE et à travers cela, celle de l’entreprise. J’ai choisi la CFTC par amitié plus que par conviction au départ. Au fil du temps je me reconnaissais à travers les actions menées par mon collègue et dans celle de la CFTC. Aujourd’hui, je peux dire que je connais et adhère aux principes et points de vue de mon syndicat comme la valeur de la famille, le respect des personnes, l’équité, etc.

Stéphanie : J’ai adhéré à la CFTC car je rejoins les valeurs qu’elle véhicule, son ouverture d’esprit et sa manière d’appréhender la vie sociale et familiale.

“Je rejoins les valeurs de la CFTC,
son ouverture d’esprit et sa manière d’appréhender la vie sociale et familiale.

Quel est votre rôle en tant que représentante de la CFTC au sein de la Saemes ?

Carole : Je suis déléguée syndicale et élue titulaire au comité d’entreprise. Je suis reconnue pour mes qualités humaines vous dira-t-on ainsi que pour ma valeur-travail. On est reconnu que si l’on est exigeant d’abord avec soi. Je suis souvent consultée pour aider mes collègues en difficulté (d’ordre hiérarchique, financière ou sur des sujets pour mieux concilier la vie professionnelle et personnelle). Il est essentiel d’avoir des représentants syndicaux dans notre entreprise car cela nous permet de veiller aux droits des salariés mais aussi de leur rappeler leur
devoir envers l’entreprise afin d’éviter des conflits. Il est également important d’avoir des syndicats présents dans l’entreprise même si nous sommes une Société d’économie mixte. Nous évoluons dans un monde très concurrentiel. Une entreprise comme la nôtre obéit aux mêmes exigences qu’une entreprise du secteur privée.

Stéphanie : En tant que déléguée du personnel, je veille à ce que les salariés et leurs droits soient respectés afin que leur vie professionnelle se passe au mieux. Je suis avant tout à leur écoute, je leur pose des questions. Lorsqu’il y a des actions à mener, c’est un travail qui est réfléchi et rapporté auprès des collègues DP et CE. Nous nous rencontrons régulièrement afin de faire un point sur les actions menées.

Avez-vous un exemple de votre action ?

Carole : Nous sommes aussi administratrices au sein du groupe de l’IRP AUTO (groupe de protection sociale des professionnels des services de
l’automobile). En plus du fait de s’assurer à travers ce mandat de la bonne gestion de nos fonds collectés pour la retraite et la prévoyance, notre action est de faire découvrir au sein de l’entreprise tous les services proposés bien souvent méconnus par les salariés qui ne prennent pas le temps pour s’informer de leurs droits et des aides auxquels ils peuvent prétendre. Ces prestations peuvent être d’ordre social (participation
aux en vacances, activités sportives et culturelles, des actions de prévention pour la santé, séjours scolaires, spectacles, des aides financières, des questions relatives à la retraite (indemnités de fin de carrière, etc.), sur la mutuelle, etc.… les sujets sont vastes. Cela se cumule
évidemment aux activités sociales et culturelles apportées par notre CE.

Stéphanie : Récemment un salarié m’a demandé une intervention car il était dans une situation pénible au sein de son service. Nous avons proposé une médiation afin que les personnes impliquées puissent s’exprimer et exposer leur point de vue. Suite à cela, le problème s’est résolu, nos collègues satisfaits de notre intervention sont allés au travail sans le stress au ventre.

Pourquoi la CFTC est un partenaire qui compte ?

Stéphanie : C’est un syndicat qui s’adresse à toutes les catégories professionnelles : ouvrière, maîtrise et cadre. Notre équipe est à l’écoute et dans le dialogue. Nous nous formons et nous n’hésitons pas à demander conseil auprès des services juridiques pour répondre au mieux à nos collègues. Un blog innovant a été mis en place par Carole Cognard, c’est un outil moderne et très pratique qui peut être consulté à tous moments si vous êtes connecté. L’objectif de ce blog est d’informer les salariés sur leur droits à la Saemes et sur des sujets concernant les lois du travail.

parkingSaemes

Le grand sujet 2019 ?

Carole : Les élections professionnelles vont avoir lieu en 2019, avec la mise en place du CSE. La CFTC est une partenaire qui compte chaque jour
dans l’exercice de nos mandats grâce aux services qu’elle propose comme les conseils juridiques, les formations, etc… Plus on se forme, plus on renforce notre positionnement par rapport à la direction. Nous souhaitons être considérés aux tables des négociations comme de véritables partenaires au sein des instances et non comme des adversaires même si nos idées sont parfois très différentes. Nous sommes là pour négocier et tenter de trouver les arguments pour les convaincre du bien-fondé de nos propositions.
Stéphanie : Évidemment les prochaines élections. Nous nous y attelons dès à présent, d’autant plus qu’avec le CSE il y a beaucoup d’actions à mener. Cette mission est très importante et nous comptons faire partie des salariés élues lors des prochaines élections afin de continuer à représenter nos collègues et contribuer au bien-être de tous les salariés et à l’essor de notre société.

2019-01-14T10:27:17+00:0014 janvier 2019|Actualités, Rencontre|