RENCONTRE AVEC
CORINNE MIELCAREK

CONSEILLÈRE TITULAIRE CPAM92 ET MEMBRE DE LA COMMISSION SOCIALE

A l’heure où notre système de santé est confronté à de nouveaux enjeux, la CFTC a pleinement son rôle à jouer pour rappeler l’utilité sociale du paritarisme, en particulier au sein de la Sécurité sociale. Nous avons rencontré Corinne Mielcarek, Conseillère titulaire CPAM92 (Caisse Primaire d’Assurance Maladie 92. NDLR : pour les Hauts de Seine, c’est en fait une Caisse par département et une Caisse Nationale qui regroupe tous les départements CNAM Caisse Nationale d’Assurance Maladie) et membre de la commission sociale, afin qu’elle nous explique son action.

“il m’appartient – avec les autres membres
– de délibérer et de voter les orientations et
les politiques générales”

Quel est votre rôle au sein de la CPAM92 ?

Au sein du conseil de la CPAM92, il m’appartient – avec les autres membres – de délibérer et de voter les orientations et les politiques générales proposées par la direction générale. Nous devons ensuite nous assurer de leur mise en oeuvre et évaluer les résultats obtenus en fonction des objectifs qui ont été fixés.

Sur quels sujets spécifiques intervenez-vous ?

Comme vous savez, notre système de santé est confronté à de nouveaux enjeux qui ont été définis dans le cadre de la Convention d’objectifs et de gestion (la COG). Parmi ces nouveaux défis : l’augmentation de pathologies lourdes, le vieillissement de la population, le développement des inégalités territoriales dans l’accès aux soins, la lutte pour l’accès aux droits et aux soins, la transition numérique, la télémédecine et l’arrivée de nouvelles innovations thérapeutiques etc…
Cela nous impose à la CFTC, en tant qu’organisation responsable, de réinvestir le champ de la santé et notamment de l’assurance maladie en s’engageant au sein du conseil.

Quelles sont vos principales missions ?

Nos missions sont très larges. La première d’entre elles est de voter les propositions qui sont faites et qui portent sur des sujets essentiels comme, la détermination des orientations du CPG (Contrat Pluriannuel de Gestion) ou bien encore la qualité de service, les axes des politiques de communication vers les usagers, la gestion du risque dans le cadre du COGIR (Convention Objectif Gestion Inter-Régime) sans oublier bien sûr, l’approbation des budgets. L’autre grande mission en tant que conseillère, concerne la politique d’action sanitaire et sociale qui est essentielle pour l’octroi des droits aux soins pour les personnes en grande difficulté. Nous nous occupons également du traitement des réclamations, et enfin nous votons les opérations immobilières et la gestion du patrimoine de la CPAM92.

“il m’appartient – avec les autres membres
– de délibérer et de voter les orientations et
les politiques générales”

Quelles sont les difficultés auxquelles vous êtes régulièrement confrontées ?

Au sein de la commission sociale, je suis amenée à lutter pour le recours aux soins en octroyant des aides financières dans des enveloppes du Fond National d’Action Sanitaire et Sociale (FNASS) de plus en plus contraintes. Or, il faut savoir que les membres de la commission ont des sensibilités différentes, et afin d’être efficace dans à la prise en charge des assurés les plus éloignés de l’accès aux soins, il est essentiel de trouver une position consensuelle. Cela demande de la ténacité et de la persévérance !

“permettre à chacun d’être plus autonome
dans la gestion et le suivi de son dossier”

Quelle réponse apportez-vous à des usagers de plus en plus exigeants ?

La réponse apportée est la mise en place d’un dispositif valorisant un service public performant. Et au coeur de ce dispositif, il y a bien évidement le site ameli.fr. Ce site a pour vocation de simplifier et d’augmenter la rapidité des échanges avec sa caisse mais aussi de permettre à chacun d’être plus autonome dans la gestion et le suivi de son dossier (changement de coordonnées bancaires, le dépôt de pièces, paiement d’une créance, etc.…). Grâce à l’application mobile, il est également possible de consulter son compte via sa tablette ou son smartphone. Nous oeuvrons aussi pour plus de proximité et d’interactivité en développant les « Forums Assurés » mais aussi notre page Facebook (CPAM des Hauts-de-Seine) et notre chaîne YouTube. Nous travaillons également sur « l’accompagnement sans attente » via les rendez-vous pris sur ameli.fr ou par téléphone dans les 12 agences du 92 et les 19 permanences, sans oublier les nouvelles modalités d’accueil au sein de nos agences.

Quels sont les axes de développement ?

L’ACCÈS AUX DROITS ET AUX SOINS

Il y a en a plusieurs. Premièrement, l’accès aux droits et aux soins avec le déploiement de la plateforme d’intervention départementale pour l’accès aux soins (PFIDASS ) mais qui, ne l’oublions pas, aura des impacts budgétaires sur le FNASS (Fonds National Action Sanitaire Sociale) avec l’augmentation des demandes, les accords des aides individuelles, sans oublier les actions vers les professionnels de santé.

L’EFFICIENCE ET LA GESTION DU RISQUE

La prévention est au coeur de la politique de santé (Lombalgies Entreprises, Semaine nationale du diabète, E-news 16-25 ans…), mais aussi la lutte contre la fraude qui sera renforcée, et plus d’actions de gestion du risque qui seront mises en place vers les établissements de santé.

LE DÉVELOPPEMENT DE LA QUALITÉ

Le développement de la qualité de service grâce à la simplification et l’automatisation des demandes. Si la CFTC soutient ce mouvement de transformation, nous ne le faisons pas à n’importe quel prix. Cela nous amène à être très attentifs à l’accompagnement dans l’évolution des métiers et le développement de nouvelles compétences.

L’INNOVATION EN SANTÉ

Autre point, l’innovation en santé qui intègre la prescription en ligne, la télémédecine, la généralisation du dossier médical partagé (DMP), sujets qui sont au coeur de l’actualité. Là encore, charge à nous au sein de la CFTC d’être vigilants pour que la transition numérique s’effectue au profit d’un meilleur accompagnement et la mise en place de nouveaux services pour les assurés ainsi qu’une évolution de la branche maladie.

L’EFFICACITÉ COLLECTIVE

L’efficacité collective qui concerne l’intégration des régimes RSI et étudiants. Dans un contexte de réduction d’effectifs, on peut s’interroger sur la manière dont l’intégration des nouveaux régimes va se faire. Les 4 300 agents supplémentaires qui ont été annoncés (pour la France entière) ne viendront sûrement pas compenser les attentes, surtout au début où il sera question d’investissements en formation et en accompagnement des personnels.

Pour conclure :

Garantir à tous les assurés un accès réel aux droits et aux soins est une difficulté, mais c’est aussi un engagement CFTC ! Nous sommes une organisation responsable qui s’inscrit dans une logique réformiste et d’accompagnement. Nous réfutons la logique d’affrontement et de contestation, je préfère que nous soyons perçus comme un partenaire social en responsabilité. Nous veillerons à garantir le maintien d’une diversité dans l’activité des CPAM afin qu’elles continuent d’être un acteur sanitaire de premier plan au niveau départemental. Nous souhaitons aussi que les CPAM développent de nouveaux outils pour lutter contre les inégalités sociales et territoriales et favoriser l’accès aux soins. L’une des clés de la réussite de ce projet suppose de déployer de nouvelles démarches d’accompagnement, plus individualisées. Nous serons toujours très vigilants tout au long de la COG, à l’évolution de la réglementation et aux moyens affectés qui permettent de mener à bien ces missions, tout en tenant compte des intérêts des personnels dont nous connaissons le professionnalisme et l’implication au service des assurés sociaux.

“Garantir à tous les assurés un accès réel aux droits et aux soins”

Le saviez-vous ?

Au niveau national, l’évolution des dépenses de Soins de la Ville atteignait +3,1% à la fin octobre 2017, et +2,4% au niveau francilien. L’ONDAM (Objectif National des Dépenses de l’Assurance Maladie) Soins de Ville fixé à 2,1% pour l’année 2017, n’est donc pas respecté.

2018-06-06T15:07:04+00:005 juin 2018|Actualités, Rencontre|